Un pilote réunionnais dans le top-10 à Budapest

Karting, Andy Noah, F4 Internationale, FRA, FIA, , Championnat de France, HUNGARORING , National Race, © KSP Reportages

Le Championnat de France F4 de la FFSA Academy continue de démontrer ses prétentions internationales en effectuant régulièrement des déplacements sur des circuits de référence en Europe. C’était le cas du 8 au 11 juillet 2021 pour la 3e épreuve de la saison qui a eu lieu sur le Hungaroring, célèbre pour accueillir chaque année le Grand Prix de Hongrie de Formule 1. “Nous avons eu cinq sessions d’essais libres le jeudi pour découvrir ce tracé qui est assez difficile,” commentait Andy Noah.

Au milieu d’un effectif de qualité, constitué de pilotes issus de différentes nationalités, le natif de l’Ile de la Réunion se mettait en valeur en se plaçant en 6e position le vendredi matin lors de la dernière séance libre du meeting. “J’espérais rééditer cette performance lors des essais qualificatifs officiels. J’ai attaqué au maximum, mais mes deux meilleurs tours ont malheureusement été annulés pour avoir dépassé légèrement les limites de la piste à la chicane.

Le coup est dur pour Noah Andy, qui doit se contenter de la 12e place sur la grille de départ de la Course 1. Parti pour remonter dans la hiérarchie, il connaît une nouvelle désillusion. “Mon accélérateur s’est bloqué à 38%, ce qui a mis la boîte de vitesses en défaut. Je ne pouvais plus rétrograder et j’ai dû effectuer une grande partie de la course avec la boîte bloquée en 6e !” La descente en 13e position est d’autant plus dur à accepter, que seuls les 10 premiers ont droit au principe de la grille inversée pour la Course 2. “J’ai pris un bon départ et j’ai rapidement gagné des places. Hélas, j’ai encore perdu du temps lors d’un duel avec un autre pilote et je n’ai pu finir qu’en 12e position.”

La Course 3 va enfin permettre à Noah de renouer avec le top-10 et d’inscrire un nouveau point au Championnat. “Une fois de plus, mon départ fut réussi et je me suis bien battu dans un peloton très accrocheur. Bien sûr, j’aurais aimé faire encore mieux que 10e, mais j’ai encore acquis beaucoup d’expérience sur ce circuit que je ne connaissais pas. Je remercie tous mes partenaires pour leur soutien, mon mécanicien et le staff de la FFSA Academy pour le travail réalisé à Budapest.

Info Kartcom / Photo © KSP – Guillaume Veuve

Français
X