Noah Andy : un champion en devenir face au manque de diversité

Karting, Andy Noah, F4 Internationale, FRA, , , Championnat de France, MAGNY-COURS, National Race, © KSP Reportages

A 16 ans, Noah Andy fait partie des jeunes pousses prometteuses du sport automobile. La semaine dernière, le jeune pilote a été repéré sur Mercedes par une prestigieuse équipe de GT belge.

Après avoir participé aux championnats de France de Formule 4, Noah Andy poursuit son « bonhomme de chemin », comme il le dit si bien.

En 2017, le jeune Réunionnais a rejoint le centre de formation de la Fédération Française du Sport Automobile, la FFSA Academy. Il excelle en classe et sur les pistes. Noah enchaîne les essais auprès d’équipes de renom et sur des voitures prestigieuses.

Permis de rouler à plus 200km/h sans le permis

Depuis l’âge de 13 ans, Noah atteint des vitesses records sur piste. Une chose n’est pas coutume, le Saint-Paulois, aujourd’hui âgé de 16 ans peut faire grimper l’aiguille du compteur grâce à une licence.

C’est en 2012, après un voyage en Malaisie que le jeune homme se fixe un objectif : « devenir pilote de Formule 1 ». Un objectif dont il se rapproche puisque, après avoir rejoint l’agence Motors Formula Team, le jeune champion vient de passer l’étape des essais en GT4 sur Mercedes.

Son manager, Ludovic Pezé, indique que Noah a réalisé de « très bons temps ». Il ajoute qu’il espère que le jeune homme obtienne de beaux sponsors, car le sport coûte cher.

Noah, un des rares pilotes « non-blanc » en France

Noah l’a remarqué, la diversité n’est pas forcément mise à l’honneur sur les pistes françaises et internationales. Selon son manager, Noah est « le seul pilote d’une minorité visible en activité en France ». Le sportif dit devoir redoubler d’effort face aux autres jeunes pousses de son âge « qui ne vont même pas en cours ».

En juin 2020, le célèbre journaliste britannique Sam Collins indiquait qu’il y avait « beaucoup d’inégalité dans le monde de la course automobile » avant d’ajouter : « il y a 95 à 98% d’hommes blancs dans un paddock de Formule 1 ».

Le septuple champion du monde, Lewis Hamilton part du même constat et il ne cesse de montrer son soutien au mouvement « Black Lives Matter » (ndlr : La vie des noirs comptes). Lewis Hamilton a mis en place une commission en son nom chez Mercedes pour accroître la diversité dans le sport automobile avec l’espoir d’apporter « un changement réel, tangible et mesurable ».

Noah Andy espère que cette initiative permettra de faire évoluer le monde du sport automobile.

Français
X