Noah Andy – une 1ère saison de F4 sous le signe de la découverte et de la progression

Karting, Andy Noah, F4 Internationale, FRA, , , Championnat de France, LE CASTELLET, National Race, © KSP Reportages

Dès 2018, Noah Andy n’a pas hésité à quitter l’Ile de la Réunion pour entamer sa formation avec la FFSA Academy dans le cadre du Championnat de France Junior de Karting. Après deux années fructueuses qui lui ont permis d’apprendre les bases du sport automobile, le jeune pilote aujourd’hui âgé de 16 ans a passé la vitesse supérieure en 2020 en débutant dans le très formateur Championnat de France F4 certifié FIA.

Fidèle à la FFSA Academy, il s’est investi à 100% dans son nouveau challenge, avec une détermination à montrer en exemple. “Avec la crise sanitaire, cette saison ne fut pas la plus propice pour débuter en monoplace,” a toutefois avoué Noah Andy. “En effet, le calendrier a été compressé sur à peine plus de trois mois, les sept meetings se sont enchaînés sans que l’on puisse prendre le temps de préparer sereinement les courses. Pour ma part, je faisais partie des pilotes les moins expérimentés. J’ai dû découvrir chaque circuit le jour de la compétition. Il a également fallu que je m’adapte à la monoplace F4 à moteur turbo et à tout l’environnement qui l’entoure, à commencer par le fonctionnement de la FFSA Academy. Tout cela n’a pas été facile à gérer.

Malgré tout, sa progression n’est pas passée inaperçue, même si Noah aurait aimé finir en beauté lors de la 7e et dernière épreuve sur le circuit Paul Ricard. “Une fois de plus, l’exploitation des pneus neufs m’a posé quelques problèmes lors de la séance de qualification. Alors que j’étais 6e des essais libres, je ne me suis retrouvé que 14e sur la grille de départ de la Course 1. Dans celle-ci, mon départ fut plutôt bon, mais j’ai dû composer avec beaucoup de survirage et j’ai rétrogradé en 13e position.”

Après un briefing fructueux avec les ingénieurs de la FFSA Academy, de nouveaux réglages sont effectués sur sa monoplace. “En Course 2, elle était bien plus efficace. Hélas, j’ai dû abandonner suite à un accrochage. En Course 3, il y a eu de beaux duels. Mes temps étaient très proches de pilotes ayant gagné des courses cette année. Ma 13e place ne reflétait pas vraiment mes performances. Je suis toutefois satisfait de voir les progrès réalisés en 2020. Cela me motive pour poursuivre l’an prochain en F4 pour cueillir les fruits de cet investissement.”

Info Kartcom / Photo © KSP – Guillaume Veuve

Français
X