Noah Andy – Des efforts mal récompensés à Magny-Cours

Karting, Andy Noah, F4 Internationale, FRA, , , Championnat de France, MAGNY-COURS, National Race, © KSP Reportages

Formé à la rude école du karting, Noah Andy participe en 2020 à sa toute première saison en monoplace. Le pilote de l’Ile de la Réunion a choisi de faire confiance à la FFSA Academy pour poursuivre sa carrière au sein du Championnat de France F4, qui a révélé tant de pilotes depuis sa création il y a plusieurs années. C’est avec beaucoup de motivation qu’il s’est rendu dans le paddock du prestigieux GT World Challenge à Magny-Cours pour la deuxième épreuve de l’année.

Noah Andy a d’abord mis à profit les séances d’essais libres pour parfaire sa connaissance du circuit et entamer un important travail de mise au point avec son staff technique. “Dans un premier temps, j’ai eu quelques difficultés à exploiter parfaitement le potentiel de l’auto. Même lorsque j’ai monté un train de gommes neuves pour la qualification officielle, je n’étais pas 100% en confiance et mes temps n’ont pas été aussi bons que j’espérais”, avouait Noah.

En plein apprentissage de son nouvel environnement encore loin d’être familier, Noah sait qu’il doit continuer d’acquérir de l’expérience pour viser plus haut. La Course 1 en est la parfaite illustration. S’il parvient à passer entre les nombreux incidents qui n’ont pas manqué d’émailler ce premier round, il doit se contenter de la 12e position après être parti 14e. L’analyse des acquisitions de données et de nouveaux réglages lui permettent d’améliorer sensiblement ses temps au tour dans la Course 2. Il maintient le pilote David Ligier derrière lui et termine à nouveau 12e au terme d’un parcours très régulier.

Même s’il se montre de plus en plus à l’aise sur le difficile circuit de Magny-Cours emprunté par la F1 durant de nombreuses années, Noah subit encore le handicap de sa modeste qualification et doit s’élancer depuis l’arrière du peloton. Il gagne son duel avec le Russe Lev Lomko, mais sa 13e position est encore loin de ses objectifs initiaux. “Les essais chronométrés sont primordiaux en F4 et il faut impérativement que je progresse dans ce domaine pour espérer de meilleurs résultats. J’espère que le prochain à meeting à Zandvoort aux Pays-Bas fin septembre me réussira mieux…”

Photo © KSP – Guillaume Veuve

Français
X